H2O SF au Burkina Faso

forage

EcoleH2O Sans Frontières au Burkina Faso

Réhabilitation de 38 forages lors du dernier trimestre 2016, liens entre les écoles.

 

 

Lors du dernier trimestre 2016, en lien avec la ville de Clermont et désormais Clermont Auvergne Métropole nous avons réhabilité 38 forages au sein de 3 communes isolées, non électrifiées de la région du Centre ouest du Burkina Faso (Cassou, Didyr,To). Ceux-ci ont été choisis prioritairement en raison de leur proximité par rapport aux écoles et aux dispensaires. Tous fonctionnent actuellement parfaitement.

 

Ces forages souvent en panne depuis plusieurs années ont été remis en fonction par des artisans locaux. Avec la population, nous avons pour chaque forage mis en place un comité de gestion composés de 10 personnes élues avec parité hommes/femmes.

 

Une modeste contribution mensuelle des usagers permet à chaque comité de posséder un compte à la caisse populaire facilitant des ressources financières en vue de l’entretien et de réparations éventuelles pour une gestion collective, citoyenne au long cours.

 

Chaque forage bénéficie à une moyenne de 700 personnes (élèves des écoles et population environnante). Les lieux concernés sont :

 

Forages Didyr: 16

 

Forages To: 11

 

 

Forages Cassou: 11

Mouzoumou, Boh

Poin

 

Cassou école

 

Doudoulcy

 

Tuyo

 

Cassou lycée

 

Bouldié

 

To

 

Vergnet Taré école

Gompoun

 

Sapo école

 

Névri école

 

Ladiou

 

To kindi

 

Lon école

 

Nidiolo école

 

Toebila yaké école

Pouré école

 

Miko

 

Nadione

 

Tiébona école

 

Yamadio, Pidyr

Tiessourou centre

Tiébona CSPS

 

Mata

 

Tabou Route Niassan

Ouayou école

 

Ladiana »la »

 

Météo

 

Nessanon école

Doolo

 

Bagoussia école

Bazanwara école

Pouboué

         

Imouga

         

Doudoulsy poapoum

       

Barla

         

Mousséo Galapoun

       

 

Parallèlement, dans le cadre de la nécessaire connaissance de la culture de l’autre, des liens durables sont mis en place entre ces écoles burkinabées concernées et celles de Clermont-Ferrand.

 

Nous souhaitons ainsi que la coopération permette un développement citoyen, responsable, collectif, durable intégrant des connexions entre les populations des pays concernés, la connaissance de la culture de l’autre étant un facteur essentiel de paix sur notre planète.

 

Plusieurs écoles burkinabées concernées vont donc communiquer au long cours avec les écoles de Clermont-Ferrand et de l’ensemble de Clermont Auvergne Métropole. Cette démarche se fait avec la participation active des institutions de l’éducation nationale des deux pays.

 

A ce jour, les écoles clermontoises participantes sont : Philippe Arbos, Mercoeur, Jules Verne, Jean de la Fontaine, Aristide Briand, Victor Hugo, Jean Zay, Anatole France, Diderot, Jules Ferry.

 

Cette initiative sera étendue à toutes les communes de Clermont Auvergne Métropole.

 

 

Laisser un commentaire